Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

POM.jpg
Après Michèle Alliot-Marie et la Tunisie, Patrick Ollier et la Libye. Ses relations avec Tripoli ont beaucoup intrigué jusqu'au sommet de l'Etat. Et contrairement à ce que ses dirigeants ont toujours affirmé, le groupe industriel Thales a bien confié en 2005 à une officine privée les soins d'une enquête sur de «supposées commissions libyennes au profit» de M. Ollier, selon des témoignages et documents recueillis par Mediapart.

Aujourd'hui ministre chargé des relations avec le Parlement au sein du gouvernement, Patrick Ollier, le compagnon à la ville de MAM avec qui il a partagé à Noël l'escapade tunisienne qui fait aujourd'hui scandale, était à l'époque des faits le député-maire de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

L'affaire remonte à 2004, année de la levée de l'embargo sur la Libye, dictature tenue d'une main de fer depuis 1969 par le colonel Mouammar Kadhafi. A l'époque, la mesure aiguise les appétits des industriels français: Total, EADS, Dassault jouent des coudes pour décrocher des marchés... Thales aussi. Très tôt, le groupe se positionne pour vendre des équipements de signalisation pour les aéroports libyens. Mais fin 2004, les discussions patinent.

D'après le récit livré à Mediapart par des sources concordantes, c'est à ce moment-là que Patrick Ollier, alors président de l'association parlementaire France-Libye, propose de jouer le monsieur “bons offices” à Thales, prétextant de ses bonnes relations en Libye, afin de faciliter les contacts et d'accélérer la signature de l'éventuel contrat. Thales le remerciera de cette offre, sans donner suite.

Le 30 mars 2005 – nous sommes déjà en pleine affaire Clearstream –, un article de France Soir fait allusion à cette proposition et ajoute qu'une enquête sur Patrick Ollier aurait été diligentée par Denis Ranque, alors président de Thales. Dès la veille de la parution, comme le racontera un article de La Tribune de mars 2009, Patrick Ollier adresse une lettre virulente à Denis Ranque pour lui demander de démentir l'article de France Soir. Faute de quoi, écrit-il, «je suis prêt à vous convoquer devant la commission des affaires économiques que je préside à l'Assemblée nationale pour vous en expliquer devant les députés».

Mais l'affaire ne s'arrête pas là. Selon les informations recueillies par Mediapart, le président de Thales reçoit aussi un coup de téléphone du cabinet de la ministre de la défense, Michèle Alliot-Marie, l'accusant de mener une enquête sur Patrick Ollier. Le président de Thales nie avoir diligenté la moindre enquête. L'explication est pénible.

Le cabinet de la ministre de la défense demande lui aussi un démenti rapide. Denis Ranque s'exécute. Un communiqué laconique du groupe sera publié très rapidement, affirmant que Thales n'a jamais réalisé d'enquête sur M. Ollier. Sollicité aujourd'hui par Mediapart, Denis Ranque répond ne pas souhaiter s'exprimer sur cette affaire, rappelant «seulement que la société avait, à l'époque, démenti ces rumeurs».

A la suite de cet épisode, Patrick Ollier se lancera dans une opération de rétro-pédalage, contestant avoir fait la moindre proposition à Thales. Il prendra alors de larges distances avec le groupe d'armement. Denis Ranque, lui, exigera que ses collaborateurs l'informent de toutes les enquêtes qu'ils pourraient diligenter, surtout quand elles concernent des personnes aussi politiquement sensibles que le compagnon de la ministre de la défense.

Car il y a bien eu enquête de Thales. En dépit du démenti du groupe, une note du 20 juillet 2005 du général Rondot, alors conseiller pour le renseignement et les opérations spéciales (CROS) du ministère de la défense, l'affirme (voir ci-dessous). Le document, qui dort aujourd'hui dans les archives du dossier Clearstream, dont le général Rondot fut l'un des principaux protagonistes, livre même le nom de l'officine mandatée par Thales.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Egbadé's Présentation

  • : www.egbade.com
  • www.egbade.com
  • : L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs
  • Contact

Alerte infos : Consultez les résultats des candidats au Baccalauréat 2014 sur egbade à partir de l'après-midi du vendredi 08 août 2014

02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb

 

LES RESULTATS DU BAC 2014 ICI

Recherche

pr

Archives

Egbade visites

Customized Soccer Jersey - ImageChef.com

Boni YAYI Président du Bénin

BO

Actu Vidéos

 

Les grandes réalisations Vidéo