Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

    Libye
Voilà Aziz Miled au cœur d'une nouvelle polémique en Tunisie. Mais cette fois, il est question de ses activités en Libye. L'«ami» de MAM et de son compagnon Patrick Ollier qui a accueilli les deux ministres lors des fêtes de fin d'année dans son hôtel de Tabarka, et a transporté la famille dans le jet qu'il partageait avec Belhassen Trabelsi, beau-frère de Ben Ali, est cette fois accusé d'avoir transporté des mercenaires à la solde de Kadhafi.


Mardi 22 février, la compagnie Nouvelair dont il est PDG a dû publier un long communiqué pour se justifier d'avoir loué à la compagnie nationale libyenne quatre de ses avions (un quart de sa flotte) la semaine dernière, alors que Kadhafi avait commencé à massacrer les manifestants.

Dans ce texte, elle admet, sans plus de précision, que deux de ses avions ont été utilisés pour transporter des passagers dépourvus de bagage entre des villes libyennes, faisant naître le soupçon d'avoir transporté des mercenaires à la solde de Kadhafi.

Depuis plusieurs jours, l'épisode faisait grand bruit en Tunisie, pays voisin de la Libye où les manifestations et larépression sanguinaire de Kadhafi sont suivies de très près. «Et maintenant, Miled transporte des mercenaires pour aider Kadhafi à massacrer son peuple», lit-on sur Facebook. «Appel à témoignage : la sté Nouvelair de aziz miled continue t elle à transporter des mercenaires vers la libye?? (sic)», demande un internaute sur Twitter. 

«Suite à ces vols, les équipages (...) ont signalé cette anomalie à la direction deNouvelair qui a immédiatement pris une première mesure de précautionconsistant à interdire l'usage de ses appareils pour les vols noncommerciaux», explique la compagnie dans ce communiqué.

Nouvelair affirme avoir rapatrié les quatre avions en question, ainsi que «les deux appareils qu'elle loue de manière permanente» à Libyan Airlines, et dit avoir rompu «unilatéralement» dans la foulée ses contrats avec Libyan et l'autre compagnie libyenne, Afrikiyah Airways.

Jeudi, Chokri Zarad, le DG de Nouvelair, a admis que deux avions de Nouvelair ont transporté, le 16 puis le 17 février dans la soirée, «au minimum une centaine de civils libyens par vol» entre Sebah, une ville du sud-est du pays, et Benghazi, cette ville de l'est alors en pleine rébellion. Des voyageurs d'un genre très spécial: «Ils n'avaient pas de bagages, ils étaient excités à bord et ont rigolé quand les écrans vidéo sont apparus comme si c'était leur baptême de l'air», dit-il à Mediapart, se référant aux témoignages du personnel de bord.

Mais selon lui, ces hommes n'étaient «ni des militaires, ni des mercenaires: ils n'étaient pas là pour combattre, ils avaient des mules aux pieds!». Le directeur général estime qu'ils pourraient avoir été «amenés à Benghazi, contre rémunération, pour participer à des manifestations de soutien au régime en place».

Combattants pro-Kadhafi? Simples manifestants? Difficile à dire. Reste la chronologie: le 17 février, Benghazi est sauvagement attaquée par les milices du régime. «Un carnage», explique dans Le Point ce médecin français qui affirme avoir dénombré plus de 800 morts en trois jours. De toute évidence, quand les voyageurs de Nouvelair sont arrivés à Benghazi, l'heure n'était plus vraiment aux manifestations...
«Miled a gagné beaucoup d'argent avec la location d'avions aux Libyens»

Chokri Zarad, qui a même dû s'expliquer à la télévision tunisienne, affirme que la hiérarchie de Nouvelair n'avait pas été informée, et reconnaît avoir commis «une erreur d'appréciation» pour avoir prêté des avions aux Libyens en pleine répression. Mais il attribue ce manquement à la «routine des relations commerciales». De fait, à la demande du régime de Kadhafi, la compagnie prête en permanence une partie de sa flotte aux deux compagnies libyennes. Cette coopération remonte au lendemain de la suspension par l'ONU de l'embargo sur la Libye, en 1999.


«Les machines libyennes étaient alors très abîmées, confirme un cadre du groupe d'Aziz Miled (photo). Dans un premier temps, la Libye a donc été obligée de louer les avions et leurs équipages.» Un dirigeant du secteur aérien précise: «Les Libyens avaient besoin des Airbus, Miled les a mis à leur disposition progressivement, jusqu'au moment où ils ont pu acheter eux-mêmes des avions. Miled a gagné beaucoup d'argent avec ça.»

Selon le site planespotters, Afrikiyah s'est passée des services des avions Nouvelair en 2009, mais la compagnie nationale Libyan en utilise toujours deux. «Régulièrement, les Libyens font une demande et Nouvelair y répond en fonction des disponibilités», explique un initié.

Pendant cinq ans, jusqu'à la levée des embargos commerciaux européen et américain en 2004, la Libye ne pouvait acheter ni Airbus ni Boeing. C'est donc tout logiquement vers l'allié tunisien que s'est tourné le dictateur libyen pour reconstituer sa flotte.

Aziz Miled, bien en cour au palais de Carthage et très proche de Ben Ali, était évidemment l'homme de la situation. Ce pionnier du tourisme en Tunisie, à la tête du groupe Tunisian Travel Service (TTS) qui détient aujourd'hui un cinquième des capacités hôtelières du pays, s'est en effet lancé dans l'aérien en 1995 pour assurer les vols charters qui conduisent les touristes dans ses hôtels.

L'année suivante, il a rebaptisé sa compagnie «Nouvelair», en hommage à «l'ère nouvelle» évoquée par Ben Ali dans son discours de prise du pouvoir le 7 novembre 1987. En 2008, Nouvelair fusionnera avec Karthago, la compagnie de Belhassen Trabelsi, le beau-frère de Ben Ali, sur l'invitation pressante du dictateur.

En 2002, un avion mis à disposition d'Ollier

Pour aider le régime libyen, Aziz Miled a même créé une autre compagnie, Fly International Airways. Cédée depuis à la famille Mabrouk, dont un des fils, Marouane, est marié avec une fille Ben Ali, elle était consacrée, selon un cadre du groupe Miled, à l'assistance technique des avions des compagnies libyennes. Mais elle a également possédé deux Airbus, loués à Libyan et Afrikiyah. L'un d'entre eux, un Airbus A 300 immatriculé TS-IAY (photo), a d'ailleurs longtemps transporté les officiels du régime, dont probablement Kadhafi lui-même.Avion-libye.jpg

Miled, l'ami du couple ministériel français, qui compte parmi les hommes les plus riches de Tunisie, est très introduit dans les milieux économiques libyens, tous très liés au pouvoir de Tripoli. Un de ses partenaires d'affaires, depuis les années 1990, au capital de Nouvelair ou dans la marina de Gammarth, ce projet immobilier de luxe où les parents de Michèle Alliot-Marie ont investi cet hiver, n'est autre que Slim Chiboub, gendre de Ben Ali, et réputé très proche d'un des fils Kadhafi.

Dans son métier d'origine, l'hôtellerie, Miled a également fait des affaires avec le régime de Kadhafi. Avec le holding public libyen Laico, il a créé une co-entreprise dans l'hôtellerie, Laico Hotels Management Company (LHMC), propriétaire de plus d'une dizaine d'hôtels en Afrique, dont trois en Tunisie mais aussi au Mali, au Gabon ou en Tanzanie. Aziz Miled en a présidé le conseil d'administration de 2008 à 2010. «En 2010, Aziz Miled a revendu les 25% qu'il détenait à Laico, désormais seule actionnaire», affirme une source interne à Laico.

Cette proximité avec les Libyens ne pouvait que renforcer l'amitié de Miled avec le couple ministériel français: président du groupe d'études parlementaire France-Libye depuis sa création en 2003, le compagnon de Michèle Alliot-Marie, Patrick Ollier, compte en effet parmi les principaux soutiens de Kadhafi en France.

Maintes fois aperçu en Libye en compagnie d'industriels ou d'hommes d'affaires proche du régime, Patrick Ollier a même fait l'objet d'une enquête discrète diligentée par le groupe industriel Thalès, qui cherchait à savoir s'il avait reçu de «supposées commissions libyennes». Selon le site Owni, Aziz Miled avait d'ailleurs mis à disposition de Patrick Ollier un avion pour se promener en Libye lors d'un de ses nombreux déplacements au pays de Kadhafi, en 2002. Le monde est vraiment petit.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Egbadé's Présentation

  • : www.egbade.com
  • www.egbade.com
  • : L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs
  • Contact

Alerte infos : Consultez les résultats des candidats au Baccalauréat 2014 sur egbade à partir de l'après-midi du vendredi 08 août 2014

02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb

 

LES RESULTATS DU BAC 2014 ICI

Recherche

pr

Archives

Egbade visites

Customized Soccer Jersey - ImageChef.com

Boni YAYI Président du Bénin

BO

Actu Vidéos

 

Les grandes réalisations Vidéo