Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 07:41

VOYAGE ET DECOUVERTE AU BENIN : Un groupe de jeunes de la ville de L’Haÿ-les-Roses fait des dons de fournitures


Écrit par Jacques Manassé 
  

En visite de découverte au Bénin du 12 au 20 avril 2009, un groupe de jeunes français en provenance de L’Haÿ-les-Roses dans le département de Val-de-Marne a visité les différents sites d’attraction du Bénin. Par cette occasion, ces jeunes ont partagé avec des enfants béninois des dons de fournitures scolaires collectés dans leur ville.


Avant de se rendre dans le Nord Bénin, ces visiteurs sont passés par l’école primaire publique de Sahouè Adromey dans le département du Mono. Comme à l’école primaire publique d’Agori, les visiteurs ont offert des dons de fournitures scolaires. Un geste qui  semble insignifiant aux yeux des donateurs, mais qui a suscité la joie des enfants de l’école qui l’ont manifesté par chants et danses avant de leur donner en retour tout l’arsenal folklorique utilisé pour la circonstance. Le séjour des jeunes l’haÿssiens se veut humanitaire et un cadre d’échanges culturels, mais aussi de partage, plus qu’un voyage touristique.

 

Initié par Romain Cossou, employé de la ville de L’Haÿ-les Roses (France), et président de l’Association de Co-développement  (Ascod), ce projet de voyage a été réalisé grâce à un partenariat avec la municipalité. Il vise à collecter les fournitures scolaires à travers des actions et autres centres de la localité. Par ces actes, les jeunes l’haÿssiens ont été sollicités par les habitants  et des actions ont été menées dans  les écoles primaires secondaires et même maternelles pour mettre à leur disposition des cahiers, stylos, crayons, afin de permettre aux enfants béninois de pouvoir s’en servir et de travailler dans de bonnes conditions. Originaire du Bénin, Romain Cossou, dit revenir souvent au Bénin. Et chaque fois, confie-t-il, « c’est pour amener des médicaments, des vêtements pour des amis, des frères ».

A travers ce projet, M. Cossou explique qu’il voudrait faire partager la culture béninoise avec les jeunes de cette délégation. Et par le biais ce voyage de découverte, Il soutient vouloir aider ses frères.


Romain Cossou, initiateur du projet


Quelle est la suite que vous réservez ?

Ce  n’est que le début, pour nous ces actions nous permettront de nous faire connaitre localement, nationalement dans le pays. Par la suite, mon association Ascod prendra le relais.  Une ou deux personnes viendront avec nous, les membres de l’association pour une aide dans un autre domaine, sportif ou humanitaire comme c’est le cas à présent, qu’il y ait un partage avec nos jeunes français.

Les gens ont souhaité que nous revenions non plus avec des fournitures mais avec d’autres dons. On voudrait déjà aller sur un terrain qu’on maitrise , qu’on connait bien, on s’est dit pourquoi ne pas commencer avec le terrain scolaire, voilà un domaine qui est très important pour l’avenir et c’est pour cela qu’on a pris dans un premier temps les fournitures scolaires mais il y a du matériel informatique que moi je peux faire venir. Les vélos,  bref tout ce qui pourrait être ludique pour tous les enfants. La jeunesse, l’enfance, ce sont ces deux catégories que je voudrais dans un premier temps travailler et par la suite commencer à toucher les adultes. Il faut qu’ils sachent que de l’autre coté de l’Atlantique, il y a des gens qui pensent à eux. Je suis très heureux à l’idée qu’il y a des autorités à divers niveaux qui nous soutiennent et c’est du positif.

 

Mylène Cousin, directrice du service de la jeunesse de la ville L’Haÿ-les-Rose.

 

Qu’est ce qui a motivé votre soutien à ce projet humanitaire ?


La motivation à la base de ce projet vient d’une proposition de Romain qui a cherché à faire découvrir aux jeunes de cette ville la richesse, la culture, le pays et ses habitants. Le projet a été validé, parce que les échanges entre les  personnes est quelque chose que j’affectionne et qui apportent beaucoup par les différences par la culture, les modes de vie, les traditions. C’est ainsi que les jeunes ont essayé de sensibiliser les paires à travers diverses actions. Cette sensibilisation s’est faite sur deux mois, ils ont été très actifs. Ils ont fait beaucoup de marchés, de lieux de ce genre. L’accueil était fabuleux dans toute sa dimension. Nous étions contents de leur porter un intérêt alors que c’est minime ce qu’on fait. L’important est qu’on s’intéresse à eux, par les valeurs.


Quel regard portez-vous sur la façon de vivre que vous avez découverte au Bénin?


Ils font beaucoup par rapport aux moyens dont ils disposent alors que c’est le contraire chez nous. C’est beaucoup de discipline aussi c’est vraiment un paradoxe, c’est un mode de vie très simple, naturel, toujours la bonne humeur et ceci est impressionnant.


Est-ce que vous serez tenté de rééditer l’opération ?


Là, c’est une première organisée par le service municipal de la jeunesse avec l’association la colombe qui a accompagné le projet et aussi par Romain qui, je pense, aurait plus les moyens et la structuration nécessaire pour continuer ce projet. L’idée, c’est de pérenniser le projet, mais pas forcément sous la même forme et puis, il y aura une restitution de notre voyage qu’on va faire dans différentes structures pour bien montrer l’engagement des jeunes qu’il y a eu déjà en amont. Ce que c’est que le Bénin et puis les remettre dans une dynamique et jeter un regard sur ce qui a été fait pour le Bénin, contempler le résultat. Pour nous, c’est une découverte de l’autre et des préjugés liés à la différence.


Quelle serait votre contribution pour pérenniser cette initiative de Romain ?


Une aide matérielle, financière, de mobilisation sans en être pilote mais en étant toujours là si l’on a besoin de moi. Donc nous, c’est d’accompagner des services jeunesse tels que ceux-ci.

 


Abdoulaye Bachélé président de l’Association la colombe et représentant dans ce voyage la ville de L’Haÿ-les-Roses.


« On voulait avec les jeunes voir dans quelles conditions les jeunes au Bénin travaillent. Je pense que nous devons aider les jeunes africains en menant des actions comme l’a fait Romain, mettre en place des infrastructures dans son pays pour l’avancement du pays. Nous exposerons auprès des habitants et de la municipalité le séjour pour passer un partenariat avec les écoles visitées et nous essayerons d’apporter l’aide nécessaire. J’ai appris beaucoup de choses, notamment sur la traite négrière, et ceci m’a permis de m’imprégner de l’Afrique. En Afrique, c’est toujours le poids du passé, nous en Europe, c’est le futur. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Egbade - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Egbadé's Présentation

  • : www.egbade.com
  • www.egbade.com
  • : L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs
  • Contact

Alerte infos : Consultez les résultats des candidats au Baccalauréat 2014 sur egbade à partir de l'après-midi du vendredi 08 août 2014

02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb

 

LES RESULTATS DU BAC 2014 ICI

Recherche

pr

Archives

Egbade visites

Customized Soccer Jersey - ImageChef.com

Boni YAYI Président du Bénin

BO

Actu Vidéos

 

Les grandes réalisations Vidéo