Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 07:17

 

« Pour une bonne santé, protégeons nos aliments et gardons notre environnement propre ». C’est le thème retenu pour la célébration de la deuxième journée nationale de l’hygiène et de l’assainissement dont les manifestations se dérouleront du 15 avril au 15 mai 2009. Nous avons rencontré le Dr Henriette Houessou Koura, Directrice de l’hygiène et de l’assainissement de base (Dhab), qui a bien voulu nous expliquer la substance de cette journée.

Fraternité : Bonjour Docteur, pourquoi une journée nationale de l’hygiène et de l’assainissement dans notre pays ?

Dr Henriette Koura : Merci. Il a été constaté dans notre pays qu’en dehors du paludisme, les maladies diarrhéiques constituent l’une des causes importantes d’hospitalisation dans les hôpitaux. Ces maladies diarrhéiques sont en effet, dues au non respect des normes élémentaires d’hygiène. D’où la nécessité d’instaurer une journée nationale qui amènera tout le monde à changer progressivement de comportement en ce qui concerne l’hygiène alimentaire, corporelle et environnementale. La journée nationale de l’Hygiène et de l’assainissement qui est à sa deuxième édition cette année, revêt d’une importance capitale car notre pays est l’un des pays africains les plus frappés chaque année par l’épidémie de choléra. C’est la raison pour laquelle, après le thème « lavage des mains au savon et à l’eau » retenu pour la première édition, nous avons choisi cette année de mettre l’accent sur la protection des denrées alimentaires.

Quelles sont les activités prévues dans le cadre de la célébration de cette journée ?

En effet, pour renforcer les acquis de la première édition de la journée nationale de l’hygiène et de l’assainissement, nous avons choisi pour thème « La protection des aliments ». Après le lancement officiel qui se déroulera au marché Dantokpa le mercredi 15 avril 2009, il y aura la descente des équipes de la police sanitaire qui vont sillonner les marchés et quelques restaurants publics de Cotonou pour sensibiliser les bonnes dames. Pendant un mois, nous allons mettre l’accent sur la protection et le nettoyage des aliments dans les lieux publics tels que les écoles, les formations sanitaires, les marchés ; et ceci, sur toute l’étendue du territoire national. Il sera également présenté des modèles de cages devant servir à la protection des aliments. Il y aura des modèles pour celles qui vendent des beignets et des modèles pour celles qui vendent du pain, de la viande, la moutarde et autres. Il faut dire que nous n’avons pas encore assez de moyens. Sinon, on aurait pu mettre à la disposition des bonnes dames ces cages afin de les aider à mieux couvrir les denrées alimentaires. Mais un jour, nous allons en arriver là, pour aider celles qui n’ont pas les moyens de se faire fabriquer les cages.

Quelles sont les mesures que vous comptez prendre pour amener les vendeuses à couvrir les aliments ?

Nous sommes conscients qu’il n’y a pas d’homme durablement bon sans pression. Et nous sommes prêts à mettre la pression pour amener les femmes à protéger les aliments. Il y a va de leur santé et de celle des clients. Ainsi, après les multiples séances de sensibilisation avec les vendeuses, la police sanitaire va effectuer des visites inopinées pour vérifier si les règles sont respectées. Dans le cas contraire, les vendeuses indélicates seront punies conformément aux prescriptions du code de l’hygiène et de l’assainissement de base qui régit notre pays.

Parlant d’acquis de l’édition précédente, que pouvons-nous retenir ?

Le lavage des mains à l’eau et au savon est une chose importante pour la bonne santé des populations. Nous avons constaté qu’avec la première édition, dans le monde scolaire, les comportements ont changé. Actuellement, certains parents nous confient que leurs enfants leur rappellent de se laver les mains avant de manger. Même dans les maquis et restaurants, les comportements ont changé. Il est fréquent de voir disposés sur les tables, de l’eau et du savon, invitant ainsi le client à se laver les mains avant et après le repas. Même si le résultat n’est pas observé partout, les gens ont quand même pris conscience qu’il faut nécessairement se laver les mains avant de manger. Sans fausse modestie, nous pouvons dire que la première édition a pris et on a constaté des impacts en ce qui concerne les habitudes hygiéniques des populations.

Votre mot de fin

Je voudrais saisir l’occasion que vous m’offrez pour inviter toute la population béninoise à prendre conscience de l’état de notre environnement en respectant les règles élémentaires d’hygiène. Cela nous préserve de nombreuses maladies. Consommer des aliments sains et vivre dans un environnement sain sont indispensables pour disposer d’une bonne santé. Nous devons surtout protéger nos aliments pour éviter que les mouches y déposent des microbes nuisibles à notre organisme. Ce n’est pas seulement l’affaire du ministère de la santé, mais c’est notre responsabilité à nous tous. Si nous voulons éviter une épidémie de choléra cette année, nous devons dès maintenant, avec le début de la saison des pluies, commencer par adopter des comportements alimentaires sains et assainir notre cadre de vie.



15-04-2009, Reece H ADANWENON


Partager cet article

Repost 0
Published by Egbade
commenter cet article

commentaires

Egbadé's Présentation

  • : www.egbade.com
  • www.egbade.com
  • : L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs
  • Contact

Alerte infos : Consultez les résultats des candidats au Baccalauréat 2014 sur egbade à partir de l'après-midi du vendredi 08 août 2014

02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb02wp43u6wb

 

LES RESULTATS DU BAC 2014 ICI

Recherche

pr

Archives

Egbade visites

Customized Soccer Jersey - ImageChef.com

Boni YAYI Président du Bénin

BO

Actu Vidéos

 

Les grandes réalisations Vidéo